Événements - 03/11/2014

A Doha, Hollande ouvre la porte aux Jeux

François Hollande n’est pas présent à Doha, où a débuté ce lundi 3 novembre la troisième édition des Doha Goals. Il n’est pas présent physiquement, mais ses paroles ont été lues par Thierry Braillard, le secrétaire d’Etat aux Sports. Et elles en ont dit beaucoup, pour ceux qui ont su les interpréter, sur la volonté du président français de pousser à fond l’idée d’une candidature de Paris aux Jeux d’été.

Appelé à s’exprimer lors de la session d’ouverture des Doha Goals, au moment des discours des représentants des gouvernements, Thierry Braillard n’a jamais parlé en son nom. Il a débuté son discours en annonçant qu’il allait lire un message de François Hollande. Très solennel, il s’y est tenu, sans s’accorder la moindre parenthèse.

Le contenu? Un long argumentaire sur les atouts du sport, son impact sociétal et plus encore ses bienfaits économiques. Par la voix de Thierry Braillard, François Hollande a expliqué que la France aimait le sport, qu’elle s’y investissait et qu’elle était fière de ses champions. Il a rappelé qu’elle accueillait au moins un grand événement sportif international tous les ans, jusqu’en 2018. « Une expertise que nous développons encore », a insisté le président français.

Difficile de ne pas deviner, derrière les propos du chef de l’Etat, un message en faveur du projet olympique de Paris pour les Jeux de 2024. Surtout prononcés à la veille de l’annonce des premiers résultats de l’étude d’opportunité sur la candidature française, prévue mardi 4 juin, au siège du CNOSF à Paris.

Dans le discours lu par Thierry Braillard, François Hollande a également insisté sur le sport « générateur de croissance et d’emplois. » Il en a parlé comme d’un « secteur d’avenir. »

Puis Thierry Braillard a glissé d’un sujet à l’autre, des vertus du sport aux mérites du Qatar. « Je souhaite que la partenariat entre la France et le Qatar se développe au quotidien dans le sport », a suggéré le secrétaire d’Etat, s’exprimant toujours au nom du président français. Avant de conclure: « La France soutient le Qatar dans ses projets sportifs. »

ActualitésVoir toutes les actualités