Candidatures - 09/12/2013

Accueillir les Jeux en mémoire de Nelson Mandela

La disparition de Nelson Mandela renforcera-t-elle les chances de l’Afrique du Sud de décrocher un jour prochain l’organisation des Jeux olympiques ? Peut-être bien. Une personne, au moins, y croit dur comme fer et le dit haut et fort. Son nom : Sam Ramsamy. Le dirigeant sud-africain, membre du CIO depuis 1995, le répète depuis vendredi dernier, depuis Lausanne : « Le temps n’est plus de pleurer sa mort, mais de célébrer son oeuvre et tout ce qu’il a accompli. Il a toujours considéré le sport comme un facteur d’unité et un langage universel. La Coupe du Monde de football en 2010 était l’un de ses voeux. Mais il a aussi mené campagne pour que l’Afrique du Sud organise les Jeux« .

Sam Ramsamy ne s’en cache pas : il entend profiter de l’impact médiatique mondial de la mort de Nelson Mandela pour faire avancer le dossier d’une candidature sud-africaine. A ce jour, Durban compte parmi les villes les plus souvent citées pour se lancer dans la course aux Jeux d’été de 2024. Son dossier n’est pas encore ficelé. Mais ses chances s’annoncent réelles. Thomas Bach lui-même l’a expliqué entre deux réunions du CIO, en fin de semaine à Lausanne : « Nelson Mandela a utilisé le sport pour bâtir une nation. Il avait joué un grand rôle dans la candidature du Cap pour les Jeux de 2004. Il était très marqué par l’esprit olympique« .

A en croire Sam Ramsamy, Nelson Mandela se préoccupait encore récemment, malgré la maladie, de l’avancée du dossier olympique sud-africain. « La dernière fois que nous nous sommes vus, il m’en a parlé, dit-il. Il m’a demandé: « Sam, où en sommes nous sur les Jeux olympiques ? » Je lui ai répondu que nous faisions notre maximum. J’espère maintenant que nous pourrons célébrer sa mémoire et son parcours en essayant d’obtenir leur organisation dans un proche avenir« .

La dernière apparition publique de Nelson Mandela avait eu pour décor une enceinte sportive. Il avait assisté, en invité d’honneur, au match d’ouverture de la Coupe du Monde de football 2010, au stade de Johannesburg.

ActualitésVoir toutes les actualités