Candidatures - 07/11/2013

Oslo, tout juste candidate et déjà favorite

Et de cinq. Après Pékin en Chine, Cracovie en Pologne, Almaty au Kazakhstan et Lviv en Ukraine, la capitale norvégienne, Oslo, vient de prendre position sur la ligne de départ de la course aux Jeux d’hiver de 2022. Le porte-parole de son comité de candidature, Ingunn Olsen, l’a assuré ce jeudi matin: « Nous allons confirmer avant l’échéance du 14 novembre (fixée par le CIO pour le dépôt des dossiers de candidature) notre intention d’être candidat à l’organisation des Jeux en 2022. »

Avec Oslo, la liste des postulants est donc désormais riche de cinq noms. Un sixième pourrait la compléter dans les prochains jours, celui de Munich, en Bavière. Mais sa décision de se lancer dans la course est soumise à un référendum, organisé dimanche 10 novembre auprès des populations des villes et stations concernées par le projet olympique allemand.

Sur ces six candidats, certains ou possibles, cinq représentent l’Europe. Seul Pékin, l’inattendue candidature asiatique, propose une alternative à un retour des Jeux d’hiver sur le Vieux Continent, huit ans après Sotchi. Mais le dossier chinois semble surtout destiné à prendre position dans la perspective d’une autre tentative, plus solide, pour les Jeux de 2026.

Tout juste candidate, la ville d’Oslo fait déjà figure de favorite. La candidature de la capitale norvégienne avait reçu le soutien de 55,1% des habitants lors d’une consultation populaire, le 9 septembre dernier. Elle bénéficie d’une excellente cote auprès de la Fédération internationale de ski, son président, Gianfranco Kasper, ayant déclaré en septembre dernier qu’Oslo serait, à ses yeux, le « candidat le plus fort. » Et personne n’a oublié le succès des Jeux de Lillehammer, en 1994, considéré par beaucoup comme les plus réussis de ces vingt dernières années.

Le dossier norvégien devrait être bâti autour du concept de Jeux très compacts, urbains, des « Jeux dans la ville », avec un tremplin olympique dressé au coeur même de la capitale scandinave. Selon la presse locale, la ministre norvégienne de la Culture et des Sports, Thorhild Widvey, membre d’un nouveau gouvernement de droite arrivé au pouvoir le mois dernier, est favorable à une candidature d’Oslo.

La ville-hôte doit être désignée le 31 juillet 2015. Il s’agira de la cinquième tentative de la Norvège d’obtenir les Jeux d’hiver. En 2022, le pays fêtera, quoi qu »il arrive, les 70 ans des Jeux d’Oslo en 1952.

ActualitésVoir toutes les actualités