Candidatures - 06/09/2013

Madrid se révèle économe

Les derniers seront-ils les premiers? Madrid et l’Espagne l’espèrent en croisant très fort les doigts. Après Istanbul, puis Tokyo, la capitale espagnole a fermé le ban des présentations, samedi à Buenos Aires, en préambule du vote du CIO pour la ville hôte des Jeux de 2020. Et, comme ses deux rivales, elle a insisté sur ses points forts tout en veillant à rassurer ses zones d’ombre.

Respectant une habitude qui est en train de tourner à la tradition, Madrid 2020 a confié à un homme politique la tâche ardue de prononcer le discours de présentation. Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, s’est donc présenté devant les 103 membres du CIO à la place où l’avaient précédé, plus tôt dans la journée, ses homologues turc et japonais.

Recep Tayyep Erdogan avait parlé de paix. Puis Shinzo Abe s’était lancé sur le terrain du nucléaire. Le Premier ministre espagnol, lui, a joué la carte de l’économie. Son credo: la candidature de Madrid, la 3ème consécutive, « présente probablement la base financière la plus raisonnable et responsable de l’histoire olympique. Madrid peut organiser les Jeux olympiques sans aucun risque pour le mouvement olympique. Elle propose une solution avec de l’expérience, stable et fiable pour les sept prochaines années. »

Mariano Rajoy a rappelé, une nouvelle fois, que plus de de 80% des installations nécessaires aux Jeux étaient déjà prêtes. Il a insisté sur le fait que la candidature espagnole proposait le budget le plus faible des trois dossiers en cours. Enfin, il a suggéré qu’un large consensus s’était formé en Espagne autour de Madrid 2020, « toutes les forces politiques et sociales étant fortement engagées. »

Autre intervenant choisi par Madrid 2020 pour porter la bonne parole: Juan Antonio Samaranch Jr, le fils de l’ex président du CIO, aujourd’hui disparu. « Madrid a besoin des Jeux », a-t-il lancé à l’auditoire. Avant de promettre « de la matière grise au lieu des dollars ».

La présentation espagnole bouclée, les membres du CIO se sont retirés pour déjeuner. Viendra ensuite le moment du vote. Puis celui de l’annonce officielle, par Jacques Rogge, de la ville hôte des Jeux d’été de 2020, prévue entre 22 h et 22 h 30 en France.

ActualitésVoir toutes les actualités