Candidatures - 24/05/2013

Denis Oswald, le cinquième homme

Comité International Olympique

A chaque jour son candidat. Après Thomas Bach, Ng Ser Miang, CK Wu et Richard Carrion, le Suisse Denis Oswald est venu ajouter son nom à la liste des prétendants à la présidence du Comité international olympique. Le patron de la Fédération internationale d’aviron (FISA) figurait parmi les possibles successeurs de Jacques Rogge. Il a attendu son heure. Elle est arrivée ce vendredi 24 mai.

« J’ai l’honneur de vous annoncer que je serai candidat à la présidence du CIO lors de la prochaine session à Buenos Aires », a expliqué Denis Oswald dans un court communiqué. Tout sauf une surprise, tant l’ambition de cet ancien rameur, médaillé de bronze aux Jeux de Mexico en 1968, n’était un secret pour personne.

L’avocat et professeur de droit, âgé depuis quelques jours de 65 ans, devrait en dire un peu plus long lors d’une conférence de presse, annoncée pour le 3 juin à Lausanne. Mais il précise : « Mes 40 ans au service du mouvement olympique m’ont donné une large connaissance de notre organisation et de son rayonnement dans le monde. Cette connaissance, combinée avec les aptitudes qu’on me reconnaît, devrait me permettre de faire progresser la cause olympique et d’asseoir l’autorité du CIO comme leader du sport mondial. »

Le CIO, Denis Oswald en connaît en effet à peu près tout, jusque dans les couloirs les plus cachés. Il a touché à toutes les commissions les plus importantes, présidant notamment la commission de coordination des Jeux d’Athènes de 2004 et de Londres en 2012. Il a siégé à la commission exécutive de 2000 à 2012. Président de la FISA depuis 24 ans, le Suisse avait annoncé son intention de passer la main lors du Congrès du mois de septembre 2013. Un départ en deux temps, Denis Oswald devant conserver sa fonction quelques mois, avant de la laisser complètement à son successeur.

A l’évidence, le nom de Denis Oswald s’installe en bonne place parmi les favoris à la succession de Jacques Rogge. Le Suisse maîtrise parfaitement les arcanes du CIO. Il est polyglotte, rassembleur, expérimenté et peut s’appuyer sur une Fédération internationale, la FISA, à l’image impeccable.

Qui sera le prochain candidat à se déclarer ? Deux noms alimentent les conversations, tous deux issus de l’athlétisme : Serguei Bubka, détenteur du record du monde de saut à la perche et président du Comité olympique ukrainien, et la Marocaine Nawal El Moutawakel, la vice-présidente du CIO. Réponse, à coup sûr, avant le 10 juin, date limite fixée par le CIO pour faire acte de candidature.

Photo Christian Galley

ActualitésVoir toutes les actualités