Candidatures - 23/05/2013

Pour SportAccord, Lapasset se met en quatre

A huit jours de l’élection à la présidence de SportAccord, le temps des grandes manœuvres est arrivé pour Bernard Lapasset. Candidat déclaré à la succession d’Hein Verbruggen, le président de l’IRB doit affronter un autre patron de Fédération internationale, l’Autrichien Marius Vizer, à la tête du judo. Un match à deux à l’issue encore incertaine. Marius Vizer est parti le plus tôt, mais Bernard Lapasset comble son retard. Le Français a présenté, ce jeudi 23 mai, son « Manifeste », organisé autour de quatre principes fondamentaux :

1. Une Académie SportAccord, pour le partage des connaissances et bonnes pratiques. Elle fournira à l’ensemble des Fédérations membres, les informations et outils les plus récents, en termes de modèles commerciaux, bonnes pratiques de marketing, d’optimisation des activités avec les réseaux sociaux, de structures de compétitions, de gouvernance et d’intégrité. L’Académie organisera des conférences, des forums, des échanges d’informations en ligne.

2. Un Festival SportAccord pour célébrer la diversité du sport. Avec l’inclusion de groupes de sports, ce Festival viendra en complément et en renfort des Jeux multisports existants de SportAccord. Il permettra aux nouveaux sports d’innover en termes de pratiques et de formats et aux sports traditionnels de se renouveler et d’évoluer. Cela augmentera la plateforme commerciale ouvrant la voie vers de nouveaux partenaires. Cela offrira également à des villes du monde entier la possibilité d’accueillir un événement de taille adaptée à leurs besoins et potentiels. Cette diversification en termes de formats et de structures vient compléter l’offre sportive, aux côtés du Mouvement Olympique, accroissant ainsi la visibilité, l’influence et le poids économique de l’ensemble des fédérations internationales dans le respect de leur diversité.

3. Devenir la « Voix du sport ». SportAccord doit être la voix incontournable du sport, un vecteur majeur d’influence et de consultation. SportAccord doit instaurer un dialogue permanent avec les entités politiques et économiques internationales, être force de proposition, par exemple dans le domaine des lois et règlements, de la préservation de l’intégrité, du développement des pratiques, etc…

4. Réaffirmer les valeurs du sport, son rôle et ses bénéfices pour la société. Le sport est un important véhicule de cohésion sociale. SportAccord a le devoir de développer des projets dans des domaines majeurs comme la paix, l’éducation, la lutte contre les discriminations, la citoyenneté et la santé.

« Aujourd’hui, je présente le Manifeste de ma campagne qui comprend quatre principes fondamentaux, explique Bernard Lapasset. Ce sont les piliers sur lesquels je souhaite construire ma présidence. Nous savons tous que le monde est en mutation. De fantastiques opportunités vont se présenter, et également quelques challenges. Face à cela, je souhaite mettre mon expérience, mon engagement et ma vision au service du développement de SportAccord, notamment en direction des jeunes générations. »

Son « Manifeste » dans une main, Bernard Lapasset tient solidement dans l’autre un bilan flatteur à la tête du rugby mondial. Depuis son arrivée à la présidence de l’IRB, le Français a vu le rugby se faire de plus en plus professionnel et connaître une augmentation de sa participation de 18 % dans le monde depuis 2009. La Coupe du monde de rugby (RWC) est en constante progression, elle constitue aujourd’hui l’un des événements sportifs les plus populaires et importants au monde. En enracinant le sport dans ses fortes valeurs, le dirigeant français a également mené la campagne victorieuse pour le retour du rugby aux Jeux olympiques.

Le nouveau président de SportAccord sera élu le 31 mai 2013, dans le cadre de l’Assemblée générale 2013 à Saint Petersburg (Russie).

 

ActualitésVoir toutes les actualités