Candidatures - 25/02/2013

« Le Maroc organisera la Coupe du Monde de Football »

Le Maroc organisera la coupe du monde de football

La patience semble être une vertu marocaine. Ecarté à plusieurs reprises de la course à l’organisation de la Coupe du Monde de football, le plus récemment pour l’édition 2010, attribuée à l’Afrique du Sud, le Royaume n’a pas renoncé à ses ambitions sportives. Il les a même relevées d’un cran.

Sa priorité : le football. Le Maroc a obtenu de la FIFA l’organisation successive des deux prochaines Coupes du Monde des clubs, en 2013 et 2014, à Marrakech puis Agadir. Un privilège jusque-là accordé seulement au Japon et aux Emirats Arabes Unis. L’année suivante, le pays accueillera la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Selon Mohamed Naciri, le patron de Kana Production, une agence nationale spécialisée dans l’évènementiel sportif basée à Casablanca, ces compétitions constituent une forme de préalable à l’accueil prochain d’une Coupe du Monde. « Nous l’aurons un jour, explique-t-il. Rien ne presse, car nous sommes patients. Mais nous l’aurons. Et s’il le faut, nous commencerons par recevoir un Mondial intermédiaire, pour les moins de 17 ans ou les moins de 20 ans, afin de démontrer à la FIFA notre capacité à organiser une compétition planétaire. »

En attendant, le ministère de la Jeunesse et des Sports planche activement sur une possible candidature à la Coupe du Monde 2026. Une délégation de ses représentants, accompagnés de dirigeants et d’experts de la Fédération marocaine de football, a récemment fait le voyage vers le Brésil. Sa mission : recueillir un maximum d’informations et de données sur les infrastructures du Mondial 2014. Et, en coulisses, convaincre le Brésil d’appuyer une candidature du Maroc.

Mais les ambitions sportives du Royaume ne se réduisent pas au ballon rond. Mohamed Naciri confirme : « Il ne fait plus aucun doute pour nous que le sport constitue aujourd’hui un formidable vecteur de promotion. Avec les évènements qui ont touché le Maghreb ces dernières années, il s’impose même comme l’un des rares moyens de donner au reste du monde une image positive. »

Exemple : le Marathon des Sables. Cette course à pied par étapes (223,8 km) organisée sur une dizaine de jours dans le désert fêtera du 5 au 15 avril 2013 sa 28ème édition. Pour la première, en 1986, seulement 23 courageux s’étaient présentés sur la ligne de départ. Ils sont aujourd’hui plus d’un millier, représentant 45 nationalités. Ses images sont aujourd’hui diffusées dans près d’une centaine de pays.

Un homme joue un rôle majeur dans cette ambitieuse stratégie sportive : Hicham El Guerrouj.  Considéré comme un proche de Mohamed VI, l’actuel roi du Maroc, l’ancien double champion olympique aux Jeux d’Athènes (1500 et 5000 m) cumule les casquettes de membre du CIO et de l’IAAF, d’ambassadeur pour l’UNICEF et pour Peace and Sport, de vice-président de la Fondation Mohamed VI des Champions Sportifs et de directeur du meeting d’athlétisme de Tanger. Cette dernière compétition, organisée pour la première fois en 2008, avait été annulée l’an passé. Elle retrouve cette saison, sans surprise, une place dans le calendrier.

ActualitésVoir toutes les actualités